La douche à l’italienne, aussi connue sous le nom de douche de plain-pied, en fait rêver plus d’un. Synonyme d’espace, de confort et de design, ce type de douche est un intemporel de la salle de bain qui est très demandé par les particuliers. Tour d’horizon des avantages et des précautions à prendre avant de se lancer dans la construction d’une douche à l’italienne.

 

douche italienne

 

Quels sont les avantages de la douche à l’italienne ?

La douche à l’italienne rappelle les thermes romains et les espaces de bien-être. Son design est son grand atout : une douche à l’italienne s’intègre parfaitement dans les décorations modernes avec ses lignes épurées, sa transparence et son espace confortable.

D’un point de vue pratique, la douche de plain-pied présente également quelques bons points : ce type de douche est accessible aux personnes âgées ou à mobilité réduite grâce à son sol plat. La douche à l’italienne est aussi simple à entretenir : son nettoyage est plus facile et on peut même se passer d’une paroi vitrée selon la configuration de la douche (plus de problème de calcaire sur la vitre !).

Les précautions à prendre pour installer une douche à l’italienne

De par l’absence de marche ou de rebord, la douche à l’italienne doit impérativement être étanche pour éviter l’effet « piscine » dans toute la salle de bain. Pour cela, il est conseillé d’utiliser des joints époxy qui proposent de meilleures performances en termes d’étanchéité.

Autre spécificité à prendre en compte : due à la grande quantité d’eau à absorber, la douche à l’italienne doit disposer d’un receveur adapté et bien étanche. Les écoulements peuvent être centrés, linéaires ou encore muraux pour un plus grand gain de place : voir les receveurs prêts à carreler pour douches de plain-pied wedi.

Enfin, il est conseillé d’opter pour un revêtement de sol carrelé ou en galets afin de créer une surface antidérapante qui évitera toute glissade.